Le contexte

Chaque soir en rentrant à la maison, j’aime lancer une petite playlist musicale pour créer une ambiance détente. A priori on est pas mal dans le même cas 🙂

 

La problématique

Il peut-être contraignant de devoir, selon l’humeur, se prendre la tête à chercher une playlist dans un style musical adapté.

 

L’idée

Je regarde du côté des Jukebox, je trouve que le concept du bel objet qui décor en plus de remplir sa fonction est une solution intéressante.

Pourquoi ne pas créer un jukebox sur mesure ? 

Here we go !

Après un tour sur différents sites de fournitures, un tableau excel pour le suivi du projet (et quelques arbres abattus pour poser les idées sur A4… vivement le papier électronique), le périmètre est délimité : Concevoir un Jukebox en forme de guitare avec boutons poussoirs et écran tactile pour le contrôle.

la mise en abyme est fun et ça m’évite d’avoir à passer du temps en menuiserie.

 

Le matériel

 

La base du projet, une guitare et un Raspberry pi (fr.wikipedia.org/wiki/Raspberry_Pi)

(Enceintes / boutons / ampli / Ecran TFT etc..)

 

La conception

Quelques minutes de réflexion et de rouge ont suffit à me décider sur la manière de me lancer dans le projet. Le positionnement des différents éléments semble assez naturel une fois la guitare désossée.

Le plus simple pour placer les éléments a été d’effectuer une découpe de la caisse pour y accéder facilement.

 

On remontera la partie découpée avec une charnière pour en faire une trappe.

 

 

Après plusieurs tests, il semble intéressant de placer les boutons au niveau des mécaniques de la guitare.

Il va donc falloir la faire tenir debout, voir l’incliner legerement vers l’arrière.

 

 

La rosace semble être un bon emplacement pour le haut-parleur principal.

 

On s’attaque à la partie software pour avoir quelque chose à envoyer au HP.

 

Ca fonctionne on est content. Je passe à la réflexion sur l’intégration des boutons. L’ami Grog propose une saignée à l’arrière du manche. Let’s rock.

Avec deux visses, les mécaniques permettent de bloquer ou débloquer un bouton. Pratique pour le maintenir en place tester et le libérer ensuite.

 

On retourne à la partie son et allons ajouter 2 petits HP en plus du central pour envoyer un peu plus.

 

On positionne les HP et l’écran en façade.

 

 

On fait ensuite passer les câbles et on raccorde le tout.

 

Après quelques tests et l’envie de rajouter de la lumière :

 

A propos de l'auteur

Autodidacte, chef de projet digital dans le design, mon leitmotiv est l'apprentissage. Très curieux de nature, je me décris comme bidouilleur et curateur, touche à tout et technophile de la première heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.